LA GUÉRISON

Été 2016

ÉDITORIAL  

Les résidents qui arrivent à Waseskun ont choisi de faire face aux défis dans leurs vies. Afin de réussir dans l’atteinte de leurs objectifs, ils devront s’impliquer personnellement dans leurs activités de guérison. Ils devront rester tenaces dans leur quête même si cela veut dire qu’ils doivent réajuster et réévaluer leurs stratégies vis-à-vis leurs échecs et la négativité qui les entourent. Face à leurs défis, Waseskun marchera à côté d’eux. 

 RETRAITE

À l’occasion de la retraite de Glenda, nous tenons à la remercier et à souligner le soutien constant et l’engagement dont elle a fait preuve envers notre organisation et envers les nombreux hommes qui ont franchi nos portes lors de leur parcours vers la guérison. En tant qu’aidante, son caractère enjoué et serviable a guidé bon nombre de nos résidents dans leur quête d’un avenir meilleur. Nous lui souhaitons tout le meilleur et la félicitons pour sa retraite. Elle nous manquera. 

LE 21 JUIN – JOURNÉE NATIONALE DES AUTOCHTONES  

La Journée Nationale des Autochtones est l’occasion pour tous les Canadiens de célébrer les riches contributions que les peuples autochtones ont apportées au Canada. Célébrez cette journée avec vos familles et vos amis ou organisez votre propre événement. 

Entrevue avec un résident  

Michael est arrivé à Waseskun en février 2015. Il a grandi dans la région d’Ottawa, mais ayant beaucoup voyagé à travers le Canada et l’Europe, enfant, il vécu plusieurs problèmes. Il a commencé à utiliser des drogues dès un très jeune âge et devint un gros consommateur. En raison du coût élevé de cette habitude, les gens font habituellement une de deux choses; ils deviennent des voleurs ou ils deviennent des revendeurs. Ila choisi la deuxième option et a réalisé qu’il possédait le talent pour faire cela.

In 2005, il fut impliqué dans une chasse à l’homme en voiture et fini en résidence surveillée mais il est sorti peu de temps après et a recommencé à revendre. En 2006, il eut une altercation avec un groupe de collégiens et a poignardé deux personnes avant de se retrouver encore dans une autre chasse à l’homme en voiture. Il en résultât une peine de deux ans. Envoyé à l’Institution de Collins Bay, son premier séjour en prison fut une expérience horrible. Il s’est senti exclus comme si il n’était pas à sa place et quand il est sorti, il a juré de ne jamais y retourner. 

Il changea tout autour de lui, s’éloigna de son milieu, retourna à ses études, changea ses amis et se portait très bien avec le tout. Trois ans après être sorti et avoir fait ce voeu, il tira sur quelqu’un. S’ensuivit une autre chasse à l’homme se concluant par un accident de motocyclette qui l’envoyât à l’hôpital pour traiter de nombreuses blessures. Il fut condamné à dix ans de prison. Il avait toujours pensé que ses problèmes étaient principalement causés par une déconnexion avec sa famille, et avait toujours blâmé tout sur des choses à l’extérieur de lui-même : sa famille, d’autres personnes, des amis, des événements etc….

En prison, la seule chose qu’il savait était qu’il devait continuer ses études. Il s’agissait d’une priorité pour lui s’il voulait faire quelque chose de sa vie. Il a demandé l’aide de sa famille et du personnel de l’institution pour l’aider à poursuivre ses études, ce qui en soi n’était pas une tâche facile, mais il y tenait et n’a pas abandonné. À Waseskun, il a également reçu beaucoup d’aide et d’assistance pour réaliser ses objectifs. Il a obtenu un Baccalauréat en Commerce avec distinction de l’Université Ryerson, et fut parmi les meilleurs élèves de sa classe. Il a même été en mesure d’obtenir sa première PSSE pour pouvoir assister à sa graduation, lors de laquelle toute sa famille y était. 

Actuellement, il est accepté dans le programme de Maitrise en Science de Gestion. Il est très motivé par cela et en parle avec enthousiasme et excitation. Il vise un Doctorat en Mathématiques appliquées. Le sujet de sa thèse sera l’étude de l’influence des émotions sur le processus décisionnel. Il avait toujours refusé de s’accepter comme une personne violente. Le jour où il a admis cela fut le jour où sa véritable guérison a commencé. 

Félicitations Michael ! Lâche pas ! 

WASESKUN – POW WOW – 2016 

Le 9 juillet 2016, six résidents accompagnés de trois escortes ont assisté au Pow Wow de Kahnawake. C’était un jour de pluie mais cela n’a pas éteint leurs esprits. La journée fut consacrée à visiter les kiosques d’artisanat, à regarder les compétitions de danse, écouter les tambours et à déguster des mets traditionnels servis dans les nombreux kiosques. Il était clair que les résidents ont profité de leur journée dans cet environnement culturel. Ils ont pu voir et trouver de différentes idées d’artisanats, manger des mets différents tout en se sentant à nouveau membres de la société. Ce fut une bonne journée pour tous. 

MÉDITATION 

Je crois que beaucoup de peine et de sang seraient épargnés si nous ouvririons nos coeurs —Chief Joseph, NEZ PERCE  

 -Chief Joseph, NEZ PERCE

Nous sommes aussi malades que nos secrets. Notre égo prend contrôle de nos vies, et quand cela arrive, notre esprit devient très malade. Puis nous blessons les gens et nos esprits justifient toujours nos actions. Notre esprit rationalisera et créera des excuses pour justifier ce que nous faisons.  

Mon Créateur, je voudrais vivre aujourd’hui avec un coeur ouvert. Je voudrais réaliser que d’être vulnérable est une force, non pas une faiblesse. Permettez-moi d’exploiter la puissance d’un coeur ouvert. Permettez-moi d’être ouvert à la vérité. Si j’ai des ennuis, je voudrais entendre le murmure de vos conseils. Permettez-moi de prendre des décisions de coeur et faites que ma tête atteigne et comprenne ces décisions. 

LES CÉLÉBRATIONS DU SOLSTICE D’ÉTÉ  

La Cérémonie du Lever du Soleil – La cérémonie du changement de saison a commencé avec la cérémonie habituelle du Lever du Soleil. Comme certains résidents ont déclaré plus tard, il n’était pas facile de se lever pour cela mais il en valait bien l’effort. Les sons que vous entendez et les choses que vous voyez à cette heure matinale peuvent alléger l’âme et inspirer le cœur de l’homme le plus dur. La présence du Créateur pouvait se faire sentir et les propos calmants de notre Aidant ne pouvaient que nous toucher tout en nous unissant à nos racines et à qui nous sommes comme êtres humains.  

L’accueil des invités — Les invités, les résidents et le personnel se sont rassemblés autour d’un puits de feu nouvellement construit, un témoignage impressionnant de la grande puissance, de la volonté et de détermination. L’importance du protocole social de dire merci nous a été expliquée. Nos ancêtres savaient comment procéder pour le bénéfice de la Communauté, d’eux-mêmes et de l’humanité. Quand quelqu’un fait des efforts pour venir nous rendre visite, nous devons les traiter de manière spéciale, prendre soin d’eux et veiller sur eux. Remerciez-les de leur présence, faites attention à eux. Faites circuler la plume autour et écoutez ce qu’ils ont à dire. Ils peuvent avoir voyagé pendant de longues distances ou ont peut-être dû surmonter des difficultés pour arriver ici. Il est facile d’être aimable; faites que l’humanité et la gentillesse soit une directive principale dans votre vie. Nos ancêtres veulent que nous sachions cela.  

Le puits de feu — Le feu représente nos passions, nos pulsions, notre créativité et notre motivation. Il a besoin de limites et a besoin d’être nourri tel que nous avons besoin. Lorsqu’il éclaire le ciel sombre il crie « Viens, danse avec moi, apporte ton tambour, écoute les battements de ton coeur et chante tes sentiments!  » Le feu est sur la terre sacrée. Dans le passé, chaque famille avait un puits de feu. Là où est votre feu, est votre famille . Depuis quelque temps, nous n’avions pas de puits de feu à Waseskun. Merci à tous ceux qui ont fait son retour possible. La communauté est plus forte, tout comme leur motivation. Nous devons garder notre feu vivant et notre cercle fort,  

Jeu de lacrosse —Les résidents et le personnel ont joué à lacrosse. La météo ne pouvait pas être plus parfaite.  

Le festin — Un festin traditionnel fut servi et il comprenait de la bannique faite par les résidents, de la viande sauvage et un assortiment de salades et de desserts. Nos plus sincères remerciements à notre cuisinière et ses aidants.  

D’autres activités telles que les tambours, les chants, des jeux, des Cercles de partage et une tente de sudation faisaient également partie des célébrations du Solstice. 

L’ANCIENNE PRATIQUE DU JEÛNE

Au fil des siècles, le jeûne fut un moyen de purifier le corps, d’ouvrir et de libérer l’esprit. Ses valeurs thérapeutiques sont parmi les plus anciennes connues à l’humanité. En raison de ses nombreux avantages, les Indiens d’Amérique incorporent souvent le jeûne dans de nombreuses cérémonies sacrées en offrande au Grand Esprit. Pour plusieurs tribus, le jeûne est une partie essentielle des rituels de mariage, des rites de puberté ou des Quêtes de Vision. En nettoyant le corps et l’esprit, l’individu est libre d’expérimenter de puissants rêves ou visions qui sont interprétés comme des présages ou des messages du Grand Esprit. Toujours considéré comme une puissante médecine aux propriétés curatives, le jeûne apporte aux participants, un sentiment de pouvoir personnel et de force et, leur permet de se connecter avec leur « humanité », à identifier leur propre potentiel et à comprendre la signification de la vie.  

COMMENTAIRES DE QUELQUES PARTICIPANTS

M.H.  Bien que j’aie fait seulement deux jours de jeûne, je suis resté comme gardien du feu de nuit. Ma principale raison pour faire le jeûne était d’acquérir l’humilité et je l’ai acquis en effet. La troisième nuit, juste avant l’orage, le ciel était dégagé et je fus en mesure de voir les étoiles pour la première fois en 25 ans. En soi, cela fut une expérience d’humilité car j’ai réalisé combien j’avais pris les choses (comme celle-ci) pour acquis. J’ai été et je demeure toujours reconnaissant pour mon expérience. Il ne faut jamais prendre les choses pour acquis parce que vous ne savez jamais ce que vous manquez jusqu’à ce que ce soit parti.  

M.M.  Mon guide spirituel m’a visité encore une fois cette année. Par le passé, j’avais été aveugle à sa présence car ma pensée interférait avec le processus de Mère Nature. L’expérience que j’ai vécue cette année fut toute à fait inattendue. Mon guide spirituel avait été present pour toutes les évenement important de ma vie mais je ne l’avait pas vu avant car je ne lui avais pas porté attention. J’ai écris l’histoire de ma vie et je l’ai offerte au feu et c’est làque j’ai compris l’importance qu’avait la spiritualité, mais d’une toute autre manière.  

M.C.  J’ai eu la chance de faire la date limite pour assister au jeûne. Le Créateur était là pour tous ceux qui y sont allés. J’ai voulu de la direction et une compréhension sur un nombre de questionnements, Le jeûne n’est pas nouveau pour moi mais être envoyé à une tente sans contact humain afin que nous puissions nous concentrer sur nous-mêmes, l’était. Parfois, je sentais que j’avais été envoyé dans ma chambre sans souper, LOL. L’esprit et les émotions vous jouent des tours après quelques jours sans eau ni nourriture. J’ai recu beaucoup de réponses à ce que je cherchais. L’Esprit m’a rendu visite quatre fois avec des rêves profonds où l’on parlait clairement à mes besoins. Je suis ravi que j’y sois allé. Ce fut pour moi une croissance spirituelle et une expérience d’apprentissage. Malgré l’ampleur de ce défi, j’encourage tout le monde à y participer et à permettre au Grand Esprit de parler à votre coeur et à votre esprit. Ce fut très gratifiant ! 

QU’EST L’ÉTÉ SANS LES FRAISES ?  

Les festivals de la fraise sont célébrés chaque année par de nombreuses cultures indigènes. Habituellement tenus en juin quand apparaissent les premières fraises, les festivals sont destinés à se réjouir et à manger ces délicieux fruits après de longs mois d’hiver à manger des fruits sechés. Les femmes et les enfants s’en allaient aux champs pour collecter des baies dans des paniers spéciaux faits d’écorce. Des communautés entières se rassemblaient pour le festival où l’on dansait, chantait et jouait du tambour. Une boisson traditionnelle faite avec de l’eau, des fraises et un peu de sirop d’érable était appréciée. Dans de nombreuses communautés autochtones, le festival commençait par une cérémonie. Deux enfants portaient la boisson et en servaient à chaque membre de la tribu qui leur disait merci. Un festin suivait où les fraises étaient servies cuites ou crues dans beaucoup de différents types de recettes. Vénérée comme plante médicinale, la fraise célébrait et honorait le peuple.  

L’origine des fraises Folklore autochtone (Cherokee)  

Lorsque le premier homme fut créé et qu’une compagne lui fut donné, ils vécurent ensemble très heureux pendant un certain temps, mais ils commencèrent à se quereller, jusqu’à ce qu’enfin la femme quitte son mari et parti à l’est vers la terre du Soleil. 

L ‘homme endeuillé suivit seul, mais la femme continuait droit devant sans jamais regarder en arrière jusqu’à ce que le Créateur eu pitié de lui et lui demande s’il était toujours en colère contre sa femme. Il dit qu’il ne l’était pas, et le Créateur lui demanda alors s’il aimerait qu’elle revienne à lui, ce à quoi il s’empressa de répondre oui. 

Alors, le Créateur fit qu’une talle des plus belles groseilles surgisse sur le chemin devant la femme, mais elle passa à coté sans leur prêter attention. Plus loin, il plaça un bouquet de mûres devant elle, mais elle refusa aussi de leur porter attention. D’autres fruits, et puis certains arbres couverts de magnifiques baies rouges furent placés sur son chemin pour la tenter, mais elle continua jusqu’à ce que soudain elle voie devant elle une talle de grosses fraises mûres, la première jamais connue. Elle se pencha pour en cueillir et en manger un peu, tournant ainsi son visage vers l’ouest et en même temps la mémoire de son mari lui revint et elle fut incapable de continuer. Elle s’assit, mais plus elle attendait, plus le désir de revoir son mari grandissait et enfin elle ramassa et lui donna les plus belles fraises qu’elle avait cueillies. Il alla à sa rencontre avec tendresse et ils repartirent ensemble vers leur maison. 

Le Coyote  

Le coyote est un maître de la sagesse cachée, avec un sens de l’humour, donc les messages du coyote pourraient apparaître comme une plaisanterie ou une arnaque. L’esprit du coyote est là pour vous rappeler de ne pas prendre les choses trop au sérieux et pour trouver plus d’équilibre entre la sagesse et le jeu. Il est également associé à la magie plus profonde de la vie et de la création.

Si le coyote vous apparaît, il est important de réfléchir sur votre capacité d’adaptation, sur votre capacité à chercher la vérité à travers l’illusion, une personnalité difficile à classer et sur l’utilisation de votre enjouement comme une ressource et à se méfier de la face cachée des choses. Son apparence est un encouragement pour vous de ne pas prendre les choses trop au sérieux. Vous avez besoin de vous calmer, de garder les choses simples et la porte ouverte à une variété de possibilités.

Les enseignements du coyote n’apparaissent jamais d’une manière simple; ses messages apparaissent souvent par le biais de subterfuge et de ruse, mais gardez à l’esprit que les apparences peuvent être trompeuses et qu’il cache toujours la sagesse pour votre bienfait. Portez attention car vous pouvez trouver la sagesse dans les endroits les plus inattendus. C’est la façon de faire de l’esprit du coyote. 

PROTÉGEONS MÈRE TERRE  

La préservation de notre planète est une préoccupation importante pour l’humanité. Voici des conseils pour aider à la préservation et à la protection de la Mère Terre.  

  •  Conservez l’énergie- n’oubliez pas de fermer les lumières, les ordinateurs et les appareils électriques  
  • Achetez des aliments biologiques qui sont produits sans l’utilisation de fertilisants ou pesticides chimiques. 

LES CLOUS DANS LA CLÔTURE  

Il était autrefois un petit garçon qui avait un mauvais caractère. Son père lui donna un sac de clous et lui dit que chaque fois qu’il perdrait son sang-froid, il devrait insérer un clou à l’arrière de la clôture.  

Le premier jour, le garçon avait cloué 37 clous dans la clôture. Dans les semaines qui suivirent, comme il apprit à contrôler sa colère, le nombre de clous martelés par jour diminua peu à peu. Il découvrit que c’était plus facile de garder son sang-froid que de clouer ces clous dans la clôture.  

Enfin, le jour vint où le garçon ne perdait plus son sang-froid du tout. Il raconta ça à son père qui lui suggéra de maintenant enlever un clou à chaque jour qu’il était capable de retenir son tempérament. Les jours passèrent et le jeune garçon fut enfin capable de dire à son père que tous les clous avaient été enlevés.  

Le père prit son fils par la main et l’amena à la clôture. Il lui dit : « tu as bien fait, mon fils, mais regarde tous les trous dans la clôture. La clôture ne sera jamais plus la même. Quand tu dis des choses lorsque tu es en colère, cela laisse des cicatrices comme ceci. Tu peux mettre un couteau dans un homme et le retirer. Peu importe combien de fois tu diras que tu es désolé, la blessure sera toujours là. Une blessure verbale est aussi mauvaise qu’une blessure physique.  

N’oublie pas que les amis sont des bijoux très rares en effet. Ils te font sourire et t’encouragent à réussir ; ils prêtent une oreille attentive, ils partagent des paroles de louange et ils veulenttoujours nous ouvrir leur coeur. 

Si vous êtes intéressés à recevoir notre journal ou à devenir collaborateur, communiquez avec nous. Si vous voulez nous soumettre des articles, des histoires, des photos ou toutes autres informations, nous ferons notre possible pour inclure vos contributions dans notre prochaine édition.

Le Cercle de Waseskun
1 rue Waseskun
Boîte Postale 1159
Saint-Alphonse-Rodriguez (Qc), J0K 1W0
Tel. : 450 883-2034 Fax : 450 883-3631
www.waseskun.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *