MÉDECINES D’ÉTÉ

Été 2017

Kanakwen:sera entewarihwa:seronni

(Régler les situations qui causent des conflits)

Bryan s’est joint à l’équipe de Waseskun en tant qu’Aîdant à la fin juillet 2017. Bryan est une personne traditionnelle de Kahnawake et participe dans les cérémonies de Maisons Longues depuis l’adolescence. Il y a certaines choses qu’il a appris à faire des autres Guérisseurs et personnes de Médecine au fil des années et il a aussi développé certains dons de guérison, ce qui l’a amené à venir travailler à Waseskun.

Bryan était et est encore un Guerrier. Il a fait partie de la crise d’Oka en 1990 et a été nommé Chef de Guerre à Kahnawake il y a 7 ans. Il s’est récemment retiré de ce poste. Bryan est aussi un pompier volontaire depuis 20 ans et il est Assistant Chef Pompier à Kahnawake. Il aide sa communauté de quelque façon que ce soit. 

Bryan est un Aîdant et il est ici pour travailler avec les hommes afin de les préparer avant leur départ et, il considère que son rôle est de les provoquer afin qu’ils soient OK lorsqu’ils quitteront. Par exemple, si un résident se choque ou n’aime pas être agacé, ils peuvent être provoqués s’ils n’aiment pas quelque chose. Alors il les provoque afin de voir s’ils peuvent contrôleur leur colère et contrôler leur émotion et réfléchir avant de faire quoi que ce soit. De cette façon, nous pouvons voir comment ils réagissent et ceci nous donne une bonne indication de leur comportement à venir à l’extérieur. 

Il est très direct et franc avec les résidents et il leur dit qu’il est là pour travailler avec eux et les guider dans leur guérison. Il leur dit aussi que s’ils ne veulent pas de son aide, de ne pas l’achaler ou lui faire perdre son temps. Les résidents apprécient cette approche honnête et sans retenue. 

Nous essayons de diriger les résidents sur le bon chemin et s’assurer qu’ils suivent le Chemin Rouge. Quelques-uns d’entre eux disent que ceci est OK, qu’ils ont réglé certaines problématiques dans le passé et que celles-ci ne les atteint plus. Bryan est ici pour vérifier si ceci est vrai basé sur la façon dont ils réagissent. S’ils réagissent mal, ils (lui et les résidents) réalisent qu’ils ont encore des choses à travailler et dont ils doivent se libérer. La guérison comporte plusieurs facettes et pour que les résidents soient ‘entiers’, ils doivent travailler mentalement, spirituellement, physiquement et émotionnellement. Certains des résidents ont des manquements dans une (ou plusieurs de ces facettes) et voilà ce sur quoi ils doivent agir. Si nous pouvons les ramener à retrouver l’équilibre, les choses seront bonnes. 

Cet automne, Bryan anime le programme Waseya Kanakwen:sera entewarihwa:seronni (Régler les situations qui causent des conflits). Bryan voit ceci comme étant le problème central auquel la majorité des résidents font face. Ils sont en colère après eux-mêmes, après le monde entier et après tout le monde. Non seulement il travaille sur ceci d’une façon conventionnelle avec eux, mais aussi en faisant certaines cérémonies qui aideront les résidents à se libérer et aussi à développer des outils qui les aideront à les ramener à un endroit où ils retrouveront l’équilibre. Ils peuvent utiliser ces outils lorsqu’ils seront de retour dans la société afin de prévenir la récidive et l’emprisonnement. Il dit aux résidents ‘lorsque vous partez d’ici, je ne veux plus vous revoir’. 

Le conseil que Bryan veut donner aux hommes derrière les barreaux est qu’ils regardent profondément à l’intérieur d’eux-mêmes et se demandent s’ils veulent et peuvent faire le travail requis. Ils ne doivent pas juste parler pour parler et dire ce que les autres veulent entendre afin qu’ils puissent venir à Waseskun et se payer du bon temps- si c’est le cas, nous allons nous le savoir. Nous sommes ici pour les aider, mais s’ils ne viennent ici que pour une partie de plaisir, ils peuvent rester où ils sont et nous éviter de perdre notre temps. Ils doivent absolument vouloir s’aider et s’ils ont le désir sincère de le faire, nous pouvons les aider à atteindre là où ils veulent se rendre. 

Visite des Sénateurs

Un groupe du Comité Sénatorial Canadien sur les Droits de la Personne a rendu visite à Waseskun le 18 mai 2017, incluant quatre Sénateurs du Sénat Canadien. Un des points centraux qui est présentement à l’étude par le Comité est la surreprésentation des Autochtones dans le système carcéral. Afin de pouvoir investiguer ce point, ils ont décidé de visiter certaines institutions en Ontario et au Québec incluant Waseskun qui était leur dernier arrêt. Ce fut un honneur de les accueillir!

Dès leur arrivée, nous les avons accueillis avec un succulent dîner accompagné de nos membres du personnel, suivi d’un visionnement d’extraits d’un documentaire de l’Office Nationale du Film du Canada (ONF) tout simplement intitulé ‘Waseskun’. Suite au visionnement, les Sénateurs et leur entourage ont eu une rencontre très intéressante avec les membres du personnel suivi d’une rencontre avec cinq résidents qui ont partagé du fond du cœur leurs expériences à l’intérieur des établissements carcéraux du SCC et Waseskun. 

Un dialogue riche suivi. Les Sénateurs ont fait la mention qu’il était rafraîchissant de se retrouver avec nous comparé à leurs visites dans les prisons. Ils ont aussi mentionné que l’approche de la Communauté Traditionnelle et Thérapeutique utilisée à Waseskun devrait être utilisée dans l’ensemble du système correctionnel alors qu’elle est en réforme. Ceci permettrait de mieux rencontrer les besoins des Autochtones afin de les aider à mieux guérir et les aider à mieux se diriger avec succès vers la réinsertion sociale. 

Après ces rencontres, les Sénateurs et leur groupe ont été officiellement honorés avec un Chant au Tambour de la part de nos résidents et, ils en ont été profondément touchés. Une visite officielle du Centre s’en est suivie, après quoi certains des Sénateurs et invités ont fait l’achat d’œuvres artisanales confectionnées par les résidents. En conclusion, ce fut une visite très positive et un grand plaisir d’accueillir ces invités distingués. Nous les remercions de leur visite et d’avoir passé ce moment avec nous.     

PROGRAMME DE JARDINAGE

(par Chad, Aîdant)

À 6h00 le matin du 29 mai, les résidents et Aîdants de Waseskun se sont rassemblés pour une Cérémonie du Lever du Soleil. Celle-ci était pour ouvrir et préparer notre nouveau jardin pour la plantation. C’était notre Cérémonie de Semences. Dans la tradition Mohawk, l’adresse d’ouverture fut récitée par un Aîdant Traditionnel. Dans cette adresse, il a remercié toute la création pour avoir suivi les instructions d’origine du Créateur. Cette cérémonie a rappelé aux semences qu’elles étaient leurs tâches afin que nous ayons une bonne récolte, remerciait les insectes et abeilles de polliniser toutes les plantes et, remerciait l’ensemble de ceux-ci afin qu’il nous donne une bonne récolte cette année. La cérémonie s’est terminée par une danse du Delaware où l’on tape du pied autour du jardin. 

Je peux vraiment dire que ces éléments de la nature ont livré la marchandise; les légumes sont gros et très goûteux. 

Le Programme de Jardinage a débuté à la fin mars. Nous avons commencé à planifier et budgétiser et, nous avons impliqués des résidents clés. Ceci est devenu un programme entier que nous avons eu tout l’été. Nous avions un total de 18 résidents d’enregistrés dans ce programme. Nous avons donné le coup d’envoi pendant la première semaine du mois de mai et, au 1er juin nous avons pu débuter la plantation des semences. La grandeur du jardin fait approximativement 40 pieds par 80 pieds. Les photos rendent justice au travail ardu qui a été accompli par les résidents. C’était leur médecine à eux et elle a aidé plusieurs d’entre eux lorsqu’ils étaient déprimés. 

Ce programme était aussi utilisé dans notre Programme de Base d’Éducation Parentale tout particulièrement lorsque nous enseignions aux papas des habitudes alimentaires saines et la préparation de repas sains pour leurs enfants. Beaucoup d’Inuit et d’Autochtones dans ce programme n’avaient jamais préparé ni mangé certains de ces légumes. Nous avons démontré plusieurs façons de préparer les repas et aussi d’apprêter les légumes sur le BBQ. Tous ceux qui ont goûté à ces aliments ont dit qu’ils étaient délicieux. 

Notre récolte a été des plus grande; elle a servi à fournir notre cuisine en matière de légumes frais, soit servis ou préparés. Le jardin produit encore au moment d’écrire cet article. Nous avons eu la chance d’avoir une multitude de zucchinis, 2 sortes de courges, du chou vert, des épinards, 4 sortes de laitues, des oignons, des oignons espagnols, différentes sortes de tomates, des fèves jaunes, des haricots à rame, des cornichons pour marinades, des concombres et une variété d’herbes et épices. Nous sommes déjà en planification pour le jardin de l’an prochain.             

SOLSTICE D’ÉTÉ – CÉLÉBRATION DU CHANGEMENT DE SAISON

Waseskun a célébré le Solstice d’été par une célébration du changement de saison le 14 juin 2017. Quarante (40) invités(es) étaient présents(es) et incluaient des Aînés, des membres du personnel du SCC et de la DSPC, des partenaires communautaires et, des amis et familles de nos résidents.

Les festivités de la journée ont débuté avec la cérémonie du Lever du Soleil et elle a été suivie d’un petit-déjeuner communautaire auquel résidents, membres du personnel et invités(es) furent conviés(es). Par la suite, la programmation de la journée a été officiellement lancée avec des chants au tambour, l’entrée du Bâton de l’Aigle, la prière d’ouverture, le discours de bienvenue et l’orientation. Le reste de la matinée fût axée sur 4 Cercles différents : Enseignements reliées au Calumet et à la Tente de Sudation, Enseignements des Aînés, Tambour, et Partage sur les Dépendances et ils furent tous très appréciés. Une visite du Centre et des lieux a suivi pour ceux et celles qui étaient intéressés(es). L’avant-midi s’est terminé par un succulent festin qui était, comme à l’habitude, délicieux! 

Après le festin, tout le monde était invité à participer dans une Danse Ronde au son des chants et des joueurs de tambours (gracieuseté de nos résidents) et, par la suite, les Cercles se sont poursuivis et les participants pouvaient assister à un autre Cercle différent de celui du matin. 

Les activités du Solstice se conclurent par une Tente de Sudation pour les membres du personnel et visiteurs…pendant ce temps-là, en simultanée, une partie de Lacrosse se jouait plus loin sur le terrain. 

Ce fut une journée très amusante, mais surtout très mémorable.      

Kahnawake PowPow Wow de KahnawakeWow

Le 9 juillet 2017, cinq résidents de Waseskun accompagnés de deux membres du personnel escortes-bénévoles, ont participé à une sortie au Pow Wow de Kahnawake. Ce fut une très belle journée passée à regarder les danses traditionnelles ainsi que les chanteurs et joueurs de tambour. Nous avons aussi visité les kiosques d’artisanat et fait du magasinage, visité les kiosques de nourriture et goûté au jus de fraise et aux divers plats. Nous avons également eu l’opportunité d’échanger avec les différents danseurs et joueurs de tambour, ainsi que des amis que certains résidents de notre groupe connaissaient et que nous avons croisés. Tout le monde s’est bien amusé!  

By/par S.C

LOUP SOURIANT

Je suis le loup souriant; je hurle à la lune;

Je vais t’appeler dans la nuit pour te dire n’importe quoi;

J’ai besoin de toi pour rire avec moi;

Je vais te protéger et te soutenir dans les moments difficiles;

Car je sais que le sourire est important dans la vie et sur mon chemin de guérison.

‘C’est pendant un jour d’été à Waseskun que j’ai découvert mon nom spirituel avec l’Aîné Bill grâce à des prières dans la Tente de Sudation. J’ai offert du tabac sacré à l’Aîné Bill et il a eu une vision d’un grand loup souriant et il m’a donné mon nom spirituel : Loup Souriant.  

J’en suis très fier.’

ENTREVUE AVEC UN RÉSIDENT

Sylvain est arrivé à Waseskun le 22 décembre2016. Il est un alcoolique. Il n’a pas grandisur une réserve. Ses grand-parents étaient desMalécites de Gaspésie et de Cacouna. Son pèreétait un chasseur et un pêcheur. Ses parentslui ont enseigné de bonnes valeurs et traditionssans lui dire qu’elles étaient des traditionsautochtones. Il a commencé à boire à l’âge de 14ans et, il a eu des problèmes avec la justice dèsl’âge de 18 ans (alcool au volant). Il a essayéde résoudre son problème à plusieurs reprises(thérapies, programmes, etc..) mais, sans succèset jusqu’au temps où il se décide de venir à Waseskun. À vrai dire, il a plutôt étéguidé vers Waseskun…il parle ici de guide spirituel.

Depuis son arrivée, il travaille très fort. Il a eu de bons Aîdants et, ses ‘Frères’ résidents ont su le guider. Il comprend mieux d’où il vient et, il a reçu des enseignements traditionnels. Il a appris les fonctions des Sept Grands-Pères, de la Tente de Sudation, de la Cérémonie du Calumet, des Smudges et dis que les prières l’ont aussi beaucoup aidé. Avec l’aide des Aîdants, il a écrit l’histoire de sa vie, ce qui incluait des choses difficiles qu’il n’avait jamais partagé et, par la suite il brûla le livre dans un Feu Sacré. Il dit que ceci lui a permis de se libérer de ses souffrances causées par les abus sexuels qu’il a subi dans son enfance. Ceci le libéra aussi de la culpabilité et la honte qui le rongeait. Il fut désormais en mesure d’être plus à l’aise de partager dans les Cercles et avec son Agent de Gestion de Cas. Il a aussi appris à gérer sa gêne en jouant du tambour en groupe et, en faisant des chants et des prières. Il s’est aussi découvert une passion pour les capteurs de rêves traditionnels. Principalement, il a appris à se faire confiance et aussi à se responsabiliser. 

Il dit que l’enseignement le plus important qu’il ait appris sont les 7 Grands-Pères. Il ne les avait jamais utilisés par le passé. L’Honnêteté en était un des plus importants car cela lui a permis d’apprendre à être honnête envers lui-même d’abord et avant tout. Il prévoit continuer à appliquer ces enseignements lors qu’il sera dehors. 

Il également appris à faire confiance et à se responsabiliser. Il est très fier de ce qu’il a accompli et de ce qu’il a été en mesure de surmonter. 

Ses plans pour le futur implique qu’il va poursuivre sa route poursuivre son chemin sur la bonne voie traditionnelle, qu’il souhaite être toujours honnête et, qu’il respecte les enseignements des 7 Grands-Pères. Par le passé, il vivait toujours la vie selon les attentes d’autres personnes, maintenant il souhaite vivre sa propre vie avec ses propres buts, ce qui inclut la sobriété. 

Il souhaite remercier Waseskun et son personnel et, sans oublier ses ‘Frères’ car ce fut ici qu’il a appris ses traditions et grâce à eux s’il quitte en gardant ses connaissances en lui.

CÉLÉBRATIONS 175e ANNIVERSAIRE ST-ALPHONSE-RODRIGUEZ

Le 19 août 2017, Waseskun participa dans un évènement officiel dans le cadre du175e anniversaire du village de Saint-Alphonse-Rodriguez. L’évènement s’intitulait‘Ballade d’Antan sur le Lac Pierre en Costumes d’Époque’ et invitait le public à serendre à la plage municipale habillé en costumes d’époque et prendre part à uneépluchette de blé d’inde, faire des tours de canot sur le lac, chanter des chansons etraconter des histoires. Dans le cadre de l’évènement, Waseskun avait installé unetable d’œuvres artisanales et ont aussi allumé un Feu Sacré. L’un de nos résidents,raconta des histoires traditionnelles et partagea des enseignements autochtonesau public présent. Waseskun a aussi servi de la bannique et présenta des chantstraditionnels et du tambour lors de cette journée de plaisir!  

LA CUISINE EXTÉRIEURE

(par Chad, Aîdant)

La nouvelle addition à Waseskun est une cuisine extérieure. C’est une combinaison d’un fumeur pour saler la viande et un toit de 16 pieds x 16 pieds, et un gril extérieur de 4 pieds x 8 pieds. Nous pouvons l’utiliser soit avec du bois ou du charbon pour cuire la nourriture. Elle fut conçue afin de pouvoir l’utiliser à l’année longue.

Durant l’étape de planification de notre programme ‘Honorons les Traditions’, qui fait partie du programme Waseya, nous avons eu l’idée de faire une structure permanente qui permettrait de saler et de cuire notre nourriture traditionnelle. L’idée originale ne comportait que la construction d’un fumeur. Puis, l’idée se développa de plus en plus et alla vers la construction d’un gril permanent qui pourrait être utilisé en toute saison pour cuire nos viandes et volailles sauvages. 

Durant l’étape de planification de notre programme ‘Honorons les Traditions’, qui fait partie du programme Waseya, nous avons eu l’idée de faire une structure permanente qui permettrait de saler et de cuire notre nourriture traditionnelle. L’idée originale ne comportait que la construction d’un fumeur. Puis, l’idée se développa de plus en plus et alla vers la construction d’un gril permanent qui pourrait être utilisé en toute saison pour cuire nos viandes et volailles sauvages.    

Entrevue avec un Aîné

Bill Constant

Bill est de la Nation Cri Opaskwayak du nord du Manitoba, mais habite maintenant à Sudbury en Ontario. Il est un danseur de Pow Wow et est l’hôte d’une Danse du Soleil sur sa propriété à chaque année. Bill est venu à Waseskun à plusieurs reprises pendant le printemps et l’été 2017 pour travailler avec les résidents, faire des Tentes de Sudation et partager quelques-uns de ses enseignements.

Bill a toujours hâte de venir à Waseskun car il rencontre plusieurs hommes de différents parcours qui sont prêts à saisir l’opportunité de ce qu’il a à offrir. De ce qu’il a vu à Waseskun, la plupart des hommes sont prêts à travailler sur eux-mêmes et veulent faire quelque chose pour changer leur vie. Plusieurs ont exprimé des profonds remords pour les choses qu’ils ont fait et ils ont identifié ce qui les avaient amenés là, incluant ce qui se passait alentour d’eux et les mauvais choix qu’ils avaient fait. Le programme à Waseskun les a aidés à se rendre à l’endroit où ils peuvent honnêtement faire le lien avec ce qui est arrivé et en prendre responsabilité. Ils voient la souffrance qu’ils ont créée pour les autres et pour eux-mêmes et, il croit que la plupart ne le feront plus jamais. 

Pour sa part, Bill entra et sorti du système judiciaire dans sa Jeunesse mais heureusement il a fait de bons choix au début de la vingtaine et ceux-ci le guidèrent vers un chemin différent. Il a compris que désormais il ne devait plus se livrer à une vie criminelle. Il a réalisé que l’alcool ne faisait que lui apporter des problèmes alors il a décidé d’arrêter et lorsqu’il quitta la prison pour la dernière fois, il n’a plus jamais retouché à une goutte d’alcool et n’est plus jamais retourné en prison. Cela fait maintenant 40 ans de ça. 

Au moment où Bill arrêta de boire, dans la mi vingtaine, il avait peur et il se demandait s’il pourrait survivre dans le monde sans alcool. Il ne savait pas comment vivre une vie sans alcool, ne savait pas comment payer un compte, ne savais pas comment entretenir sa maison, comment être un bon époux, un bon père. Lorsqu’il commença à aller aux AA c’était très épeurant car il ne savait pas comment vivre dans un monde où il n’y avait aucun alcool. Alors il demanda de l’aide et quelques-uns des plus habitués des AA lui ont dit quoi faire et, il a écouté. Il a été capable de leur faire confiance parce que son désir de ne pas boire était plus grand que tout. Il a mis toute sa vie dans leurs mains parce qu’il savait qu’à ce moment même sa capacité de prendre des décisions à propos de sa vie ne fonctionnait pas. Après un moment, Bill commença à réaliser que c’était lui-même qui faisait les bons choix maintenant et que ceci était une révélation de son propre pouvoir. Il devait garder le tout réel et honnête sans que ça lui monte à la tête. 

Bill aime raconter les histoires des anciens enseignements qu’il a entendu de sa grandmère et quelles leçons sont dans ces enseignements. À cause de l’histoire des Peuples Autochtones et toutes les choses qui sont arrivées au cours des 300 dernières années, plusieurs des Aînés n’ont jamais eu la chance l’allumer un calumet ou s’asseoir dans une tente de sudation et aider les jeunes gens à comprendre la vie et pourtant, ceci aurait pu être leur don. Mais, parce que les écoles résidentielles et gouvernements ont travaillé avec les églises de mauvaise façon pour contrôler le monde, plusieurs de nos Aînés sont partis vers le monde des Esprits sans avoir eu la chance d’utiliser les dons qu’ils auraient pu avoir. Ceci se passe encore aujourd’hui. Plusieurs personnes sont dans la rue et ont des problèmes à établir la connexion avec la vraie personne qu’ils sont. 

Lorsqu’il voit les hommes à Waseskun, il voit plusieurs d’entre eux en tant que leur vraie personne, ceux qu’ils sont vraiment. La société dit qu’ils ont fait des choses qui font qu’ils ne sont pas des bonnes personnes; ce qu’ils ont fait n’était pas bon, mais de ce qu’il comprend par sa propre expérience avec les gens Autochtones incarcérés à travers le Canada, est que 90% des crimes furent commis sous l’influence d’alcool ou de drogues. Juste une soirée peut se transformer en 20 ans de désespoir. Ils sont quand mêmes à blâmer, mais au moment de l’intoxication les bons choix sont limités. 

À Waseskun et autres endroits similaires, Bill a vu des miracles de comment des hommes peuvent changer leur vie. Il a vu des hommes vivre de merveilleuses vies par la suite. Ils étaient munis de nouvelles habiletés comme la confection de tambours ou calumets, ce qu’ils ne savaient pas faire avant d’être incarcérés. Il voit des hommes ici qui ont fait des toiles et des sculptures alors qu’ils ne savaient pas comment les faire avant. Ils ont appris à Waseskun. Ce programme donne quelque chose de bon à ces hommes et, ce ‘quelque chose’ les fait sentir bien. 

Bill croit qu’il y a une bonne énergie à Waseskun. Les gens vivant dans cette communauté font d’elle ce qu’elle est et s’il y a de belles choses qui arrivent, bien sûr que ce sera bon. Les hommes sont ici pour s’aider mais ils font aussi parti de la communauté où ils vivent, mangent et travaillent ensemble. Il y aura parfois des conflits dans n’importe quelle communauté, mais ce qu’il voit à Waseskun est essentiellement positif et il croit que la majorité des hommes ont grandis suffisamment pour s’éloigner de tout ce qui pourrait leur apporter des problèmes. 

Bill a fait des tentes de sudation avec les résidents et, ils adorent! Il voit la tente de sudation non pas seulement comme un endroit où il y a des règlements sévères, mais aussi comme un endroit où les hommes peuvent s’asseoir ensemble et prier, chanter, rire et se guérir eux-mêmes par la chaleur des roches. Il pense que si on donne l’opportunité à quelqu’un de gérer ce qu’ils rencontrent sur une base journalière et qu’on les laisse aller dans leur endroit de guérison, cela les aide à progresser plus vite. L’expérience de la tente de sudation est très bonne pour les hommes de Waseskun et ils en disent qu’ils se sentent bien et que les tentes de sudation les aident avec leurs conflits. 

Un des enseignements sur lequel il a mis l’emphase avec les hommes est que chacun d’entre nous et tout le monde a un don. Personne n’est né pour rien dans ce monde. Tout le monde a une raison d’être sur la Terre. Cependant, les modes de vie que certains choisissent de vivre font en sorte qu’ils ne se donnent jamais la chance d’utiliser ces dons. Par contre, il y a toujours quelque chose de bon que nous pouvons faire de notre vie peu importe là où nous sommes allés. Nous avons un don à partager avec le monde et ça peut être partagé une seule fois comme ça peut être partagé pendant une vie entière. Nous avons tous quelque chose.           

DE L’ATELIER D’ÉCRITURE CRÉATIVE…

UN RETOUR SUR LE PASSÉ
(par F.M.)

‘J’ai vécu une vie malhonnête parce que les membres de ma famille faisaient la promotion de ce style de vie. Au fur et à mesure que le temps passait, tout ce que je voyais était ce que ma famille voulait que je vole pour eux. Au lieu de concentrer mes pensées sur une façon honnête d’obtenir les choses, tout ce que je cherchais était des meilleures façons de continuer sur le chemin noir qui m’était enseigné. Au fur et à mesure que le temps passait, je pensais que ce que je faisais était bon parce que ce style de vie était accepté par les membres de ma famille et, il y avait toujours une récompense. Il me semblait que j’étais toujours plus aimé par les gens malhonnêtes qui m’entouraient. On ne m’a jamais élevé à respecter les biens des gens, à avoir du regret ou à avoir de l’empathie envers les gens que j’ai blessé alors que je grandissais. Même s’il y avait toujours des gens dans ma vie qui prenait le temps de s’asseoir et parler avec moi, je ne pouvais tout simplement pas voir ni écouter les bons conseils qui m’étaient offerts.

Aujourd’hui, après beaucoup d’introspection et, à travers les programmes, les interventions, les assemblées et les cérémonies, je ne suis plus la même personne que j’étais quand j’ai grandi. Je suis une meilleure personne qui s’aime, je crois en moi et, je suis très repentant. À travers l’empathie, je vois et ressens la peine que j’ai causé aux autres. Je ne peux pas changer qui j’étais et ce que j’ai fait dans le passé. Et ce ne sera jamais oublié. Mon passé est quelque chose avec lequel je dois vivre à chaque fois que j’ouvre les yeux à chaque matin. Je peux tout simplement continuer sur le Chemin Rouge que j’ai choisi et être un honnête citoyen qui sera toujours quelqu’un sur qui l’on peut compter lorsqu’on en a besoin. Ce nouveau style de vie fera de moi une meilleure personne dans ma routine journalière et, ceci me fait sentir bien. Je souhaiterai toujours être capable de changer mon passé, même changer de place avec quelqu’un d’autre, mais cela n’est tout simplement pas possible. Je suis une personne responsable qui est pleine de remords envers son passé et qui est pleine d’empathie envers les gens que j’ai blessé.’   

CE QUE WASESKUN SIGNIFIE POUR MOI
(par K.B.)

‘Bonjour, mon nom est K.B. J’aimerais vous dire ce que Waseskun signifie pour moi.Pour moi, Waseskun est la médecine pour mon cerveau, la culture pour mon espritet le travail pour mon corps. Je suis sérieux dans ma guérison afin que je reste horsdes prisons et empêcher les autres d’y aller. Les enseignements que je reçois icipeuvent être retracés des milliers d’années en arrière et me permettent d’adhérer àun meilleur compas. Waseskun m’aide à retourner dans ma communauté et aide macommunauté à m’accepter et, pour ceci, j’en suis très reconnaissant.  

Si vous êtes intéressés à recevoir notre journal ou à devenir collaborateur, communiquez avec nous. Si vous voulez nous soumettre des articles, des histoires, des photos ou toutes autres informations, nous ferons notre possible pour inclure vos contributions dans notre prochaine édition.
Le Cercle de Waseskun
1 rue Waseskun
Boîte Postale 1159
Saint-Alphonse-Rodriguez (Qc), J0K 1W0
Tel. : 450 883-2034 Fax : 450 883-3631
www.waseskun.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *