CÉLÉBRANT 30 ANS DE GUÉRISON

ÉTÉ / AUTOMNE 2018

LE COIN DE L’AINÉ

‘‘Lorsque vous vous estimez, vous pouvez arrêter de donner des rabais aux autres’’

LES CÉLÉBRATIONS DU 30e ANNIVERSAIRE DE WASESKUN ET DE L’ÉQUINOXE D’AUTOMNE

Par : Laurin Kyle et Brian Sarwer-Foner

Le 30e anniversaire de Waseskun, qui a eu lieu le 19 septembre, a été un évènement festif avec des invités qui sont venus d’aussi loin que l’Alberta, pour rendre hommage à cette longue histoire du Centre de Guérison. Les invités présents incluaient : des Ainés(es) du SCC, des ALAs, des ALC, des MAIS, des Directeurs(trices) et Directeurs(trices) Adjoints(es) des établissements, des membres des Initiatives Autochtones; deux Directrices de Centres de Guérison dans l’Ouest Canadien, Claire Carefoot et Marlene Orr, le Directeur Général Régional de la Commission des Libérations Conditionnelles du Canada, Monsieur Martin Van Gihoven; et le député du comté de Berthier et membre de l’Assemblée Nationale, Monsieur André Villeuneuve.

Ce changement de saison commença par une Cérémonie du Lever du Soleil pour les résidents, les membres du personnel et les invités qui pouvaient se présenter à 6 :30, et suivi d’un délicieux déjeuner pour tous. Marquant l’Équinoxe d’automne, la journée était fraîche et une brûme légère se leva à la fin du premier Cercle de Partage. Ce Cercle était animé par l’Aîné de Waseskun, Dennis Nicholas et les Aidants Chad Diabo, Bryan Deer et Normand Guilbeault, qui ont partagé sur la guérison et la médecine puissante que Waseskun offre aux résidents. Les enseignements étaient parsemés de la sagesse des Aînés(es) du SCC en visite, incluant Mike Mc Donald, Delbert Samson, Jean Stevenson, Silver Bear (Steve McComber), Charlie Commando et Al Brant (qui a fait le voyage depuis l’Ontario afin de célébrer avec nous). 

Quelques idées et questions partagées par les Aînés(es) incluaient : le besoin essentiel pour les communautés Indigènes de pouvoir mieux recevoir et prendre soin des hommes du système carcéral retournant à la maison afin de mieux supporter leur réintégration avec succès; comment il est crucial pour le rétablissement des peuples Autochtones de pouvoir se nourrir des connexions avec la nature; l’importance que les hommes se sentent bien et appréciés d’avoir nourrit leur guérison; et comment l’éternelle et l’ultime médecine pour la guérison et le bien-être est le pouvoir de l’amour. 

Le nouveau projet de Waseskun, ‘Reconstruire Le Cercle, Un Continuum de Soins’, qui s’apprête à débuter cette saison, a été brièvement décrit afin de souligner l’engagement de Waseskun à prendre action par des initiatives telles que la thérapie familiale et la formation des travailleurs de soutien communautaire afin de favoriser une réintégration sociale pour les hommes Autochtones qui prennent les prochains pas après leur incarcération. 

Nous avons la grande joie d’accueillir Monsieur André Villeneuve, le député de Berthier et membre de l’Assemblé Nationale du Québec, qui a été visiblement surpris par la culture riche et les traditions et pratiques spirituelles que Waseskun offre dans ce petit coin de la région de Lanaudière au Québec. Comme il était en pleine campagne électorale, sa visite fut brève, mais il a promis de revenir nous voir et de passer davantage de temps à découvrir Waseskun et sa mission. 

Des présentations spéciales ont été faites par Kathleen Angus, Directrice Régionale par intérim des Initiatives AutochtonesRégion du Québec et, Jean Stevenson, Aînée du SCC et au nom du personnel et des hommes de l’établissement de Cowansville, au Directeur exécutif de Waseskun, qui depuis 30 ans est engagé auprès des initiatives de guérison et qui a reçu une sculpture sur pierre de savon et un capteur de rêves commémoratif qui honorait ce grand moment pour Waseskun. 

Le diner fut un évènement festif, décoré aux couleurs d’automne qui représentaient l’Équinoxe, le changement de saison, et le repas était une abondance de salades, de ragoût de bison de la ferme de bisons locale, de la dinde, du porc et un assortiment de desserts incluant un gâteau de 30e anniversaire. Personne n’est parti le ventre vide et Lucie, notre cuisinière et son équipe de résidents furent appréciés pour leurs efforts et leur travail d’équipe impeccable dans la préparation de ce délicieux festin. Les résidents ont été d’une grande et précieuse aide dans la préparation du site pour l’évènement. Ils se sont tous investis afin de faire de cet anniversaire une journée remarquable. 

Le Feu Sacré accueilli plusieurs joueurs de tambour tout au long de la journée et, fut aussi témoin de témoignages touchants par trois résidents et un ancien résident pendant le Cercle de l’après-midi. Chacun leur tour, ils partagèrent leur parcours de guérison avec les invités(es) qui écoutaient dans le plus respectueux des silences et leur rendirent hommage pour leur courage. Un ancien résident, Sylvain C. se vit offert une griffe d’ours par sa mère qui l’avait accompagné à l’évènement. ‘Waseskun a sauvé sa vie et m’a redonné mon fils’ a-t-elle 

Le Pavillon d’Artisanat était occupé et les résidents étaient heureux de leurs ventes duquel un petit pourcentage de leurs profits allait au Fonds d’Outils et Artisanat, ce qui permet d’acheter plus d’outils. Des tambours de toutes les grandeurs, de l’artisanat et des capteurs de rêves étaient très populaires auprès des invités. 

La journée se terminant par une Tente de Sudation qui fut animée par les Aînés de Cowansville, Delbert Samson et Jean Stevenson, pour le plaisir, la guérison et le bien-être de tous ceux et celles qui ont participé, incluant les Aînés, les anciens résidents, les invités et le personnel. 

Somme toute, la journée auquel nous nous attendions fut livrée par le Créateur et plusieurs ont reçu la bénédiction et la sagesse qu’ils étaient destinés à recevoir et, des relations se sont renforcées afin de faire avancer la vision de guérison de Waseskun, bâtissant des hommes forts sains, spirituels et consciencieux.            

LA JOURNÉE NATIONALE DES AUTOCHTONES À WASESKUN

Par : Kenneth B.

La Journée Nationale des Autochtones à Waseskun a une signification plus profonde qu’une simple célébration. C’est une journée où un individu reflète aussi sur ses propres triomphes personnels qui découlent de l’introspection qu’il retire des enseignements traditionnels qui sont offerts ici.

C’est aussi une journée pour relaxer et s’amuser parce que nous avons appris que ceci est également une bonne médecine pour l’esprit. Les Aidants de Waseskun ont la tâche difficile d’aider les hommes qui ont vécu d’extrême traumatismes dans leur vie et, d’utiliser les enseignements traditionnels afin de restaurer leur roue de médecine à son état équilibrée. Ceci est un travail épuisant pour l’enseignant et l’élève. Lorsque des déblocages se font, la célébration est nécessaire non seulement pour cette personne, mais aussi pour tous ceux qui sont impliqués dans la communauté. J’apprécie faire partie de cette célébration en sachant que mes frères sont encore plus près de trouver la paix intérieure qu’ils convoitent tant. Cela aide aussi mon esprit à être plus satisfait. J’ai célébré la Journée Nationale des Autochtones avec mes frères, ceux à deux pattes, ceux à quatre pattes et ceux avec des ailes. J’ai aussi célébré avec les esprits de mes ancêtres et membres de ma famille qui sont passé dans le monde des esprits, et aussi avec les Aînés qui veillent sur moi. 

Très respectueusement et, avec amour,    

SOLSTICE D’ÉTÉ – 2018

Par Chad Diabo, Aidant

Cette année, à l’occasion du Solstice d’Été, les résidents et les Aidants avaient planifié une journée où les résidents et le personnel se réuniraient pour s’amuser et passer du temps ensemble. Beaucoup de travail a été mis dans cet évènement. Plusieurs des idées venaient des résidents. Nous avons commencé la journée avec une Cérémonie du Lever du Soleil à 5 :00 Am afin d’accueillir ce changement de saison dans nos vies et dans notre guérison.

Nous avions un modeste budget pour des prix et, notre personnel de Cuisine a préparé un Festin Traditionnel en guise de dîner. Les membres du personnel qui le pouvaient, ont pris part dans les activités de la journée. 

La journée a débuté par un tournoi de Cribbage en matinée et tous les résidents ont participé. Tous les gagnants ont obtenu des coupons. Plus qu’ils ramassaient des coupons et plus de chances qu’ils avaient de gagner des prix. Une partie de fer ‘quicksilver’ a été jouée avant le dîner. Cette version du jeu avait pour but qu’une équipe de deux joueurs comptent le plus de points possibles dans un temps limité (7 minutes). L’équipe composée de Frank M. et Poasi Q. ont obtenus 19 points et l’équipe composée de Tamusi K. et Alec N. ont obtenu le nombre le plus élevé de points, soit 33. Tous se sont mérités de coupons. Après le dîner, plusieurs personnes se sont jointes à une partie médicinale de Lacrosse. Notre professeur, Barry B., nous a donné les enseignements de ce jeu traditionnel et a mené un smudge de foin d’odeur (sweetgrass) avant le début du jeu. La bonne nature du jeu et les médecines ont joué leur rôle et tous les participants se sont bien amusés. Malgré le début de la pluie, tous les joueurs ont continué de jouer jusqu’à ce que la partie soit terminée. 

Au total, 35 prix furent remis à la fin de la journée. Plusieurs participants se sont méritésdes ventilateurs portables, des autocollants, des T-shirts, des sacs de croustilles, des couponspour la Cantine et quelques prix en argent de $5.00. Tout le monde a eu un prix, cependantles grands gagnants ont cassé la barraque. Finalement, ce fut une très belle journée pourtous!   

HONORER NOS TRADITIONS

Par : Normand Guilbeault, Aidant

En tant qu’Aidant Spirituel au Centre de guérison Waseskun, l’un des grands bonheurs et surtout l’un des grands privilèges, c’est celui d’animer le programme « Honorer nos traditions ». Ce programme touche à un grand nombre de sujets reliés à la culture autochtone et plus particulièrement aux formes d’art associées aux différentes nations qui se rencontrent à Waseskun.

Comme Aidant, je fais en sorte d’ouvrir le programme sur de très larges horizons. Il est important de mentionner que bien souvent les résidents ont, pour différentes raisons, perdu en cours de route cette connexion si précieuse à leur culture d’origine et se retrouvent donc à Waseskun, dépourvus et en perte de repères face à cet état de fait. 

Le but de ce programme est donc de rétablir, un tant soit peu, cette connexion où ‘’re-connexion’. Voilà pourquoi mon approche du programme touche aux multiples volets de ces cultures: langues, musique, chants et tambours (chants de pow-wow), préparation et tannage de peaux (cerfs, orignaux, renards, ours, bisons, etc…) fabrication de tambours, hochets, sculptures et gravures sur bois, travail sur cuir, peinture sur toile ou sur plumes (voir photos). 

De plus, une part importante est donnée à l’éducation et à la connaissance de l’histoire des différents peuples autochtones. Pour ce faire, les projections de films et de documentaires (particulièrement ceux de l’ONF) ont une place de choix dans ce programme. Les discussions et échanges qui s’en suivent montrent à quel point cette « réappropriation» a son importance. Bref, les résidents, par leurs commentaires, adorent participer à ces programmes « Traditions » et me mentionnent très souvent que « ça passe trop vite » et en redemandent. 

Animer un programme comme celui-là est un privilège et est extrêmement gratifiant pour les Aidants. Les résultats obtenus confirment la haute importance d’avoir de tels programmes. Finalement, les résidents nous mentionnent à quel point cette « reconnexion » est salutaire sur leurs chemins de guérison.       

RELATION EN DÉVELOPPEMENT AVEC UNE FERME DE CHEVAUX THÉRAPEUTIQUES

Par: Laurin Kyle and Brian Sarwer-Foner

Le 26 juillet dernier, nous avons visité le ‘Centre de Santé par le Cheval – Koinonia’, à peine quelques kilomètres du centre, afin d’y rencontrer les propriétaires qui sont passionnément engagés à favoriser la guérison par des liens avec leurs chevaux. Un partenariat en en voie d’élaboration et est en voie de processus et en étape finale.

Dans ce bel endroit paisible et dans un environnement naturel, les résidents de Waseskun auront l’unique opportunité de passer du temps dans la nature, d’apprendre à prendre soin de quelqu’un ou quelque chose, à communiquer et connecter profondément avec un cheval désigné et, aider ce cheval à devenir un animal de soutien thérapeutique. 

Cette ferme a une grande zone de pâturage, une grange et un ‘ring’ d’entraînement. Les résidents auront l’opportunité de faire du bénévolat et profiter de sorties sur cette ferme tout au long de l’année.     

LA CUEILLETTE DE PÔLES POUR LA TENTE DE SUDATION

  En juin dernier, nous avons fait plusieurs sorties PSAE à la ‘terre’ afin de recueillir des arbres pour rebâtir la tente de sudation. À chaque fois que nous trouvions un arbre approprié, nous déposions du tabac afin d’honorer le fait que nous ‘prenions la vie’ de cet arbre pour combler nos besoins. Nous leur avons demandé (les arbres) de nous aider à travailler sur nous-mêmes et de nous guérir de nos blessures. De cette façon, nous honorons la Création et, nos façons traditionnelles et de cette façon nous savons que notre tente de sudation sera forte pour nous.

La mi-juin nous apporta la venue de mouches noires et plus tard, des mouches à chevreuil/ chevaux dans la forêt. Quelques résidents furent astucieux et portèrent des vêtements foncés, d’autres portèrent des chapeaux munis de mailles protectrices et d’autres se sont couverts de chasse-moustique. À la fin, plusieurs d’entre nous firent des ‘dons de sang’ pendant ces sorties, peu importe ce que nous avons fait pour nous protéger. 

Une autre activité plaisante furent la cuisson de notre diner sur le feu de camp. Des hot-dogs,de la saucisse et de la viande d’orignal furent partagés durant ces sorties. Les résidents onthâte de refaire les sorties. Bientôt nous commencerons la planification et la préparation denotre jeûne annuel. Tentativement, nous regardons la première semaine d’octobre. Nousaurons plus d’information à communiquer bientôt.  Another fun activity was cooking lunch by the campfire. Hotdogs, sausage and some moosemeat were shared for lunches on the land trips. Residents are looking forward to our nextset of trips. Soon we will begin planning and preparation for our yearly Fasting Ceremony.Tentatively, were targeting the first week in October. We’ll have more to share soon.  

SORTIES DE PÊCHE – SORTIES TRADITIONNELLES

  Lors de récentes sorties PSAE sur la ‘terre’, nous avons amené nos résidents à la pêche. Cette activité est, depuis longtemps, la façon dont notre peuple est autosuffisant et la façon dont il se fie sur lui-même afin de s’assurer qu’il y ait de la nourriture pour leurs familles. Nous avons exploité fièrement cette façon de faire traditionnelle lors de nos sorties de pêche.During some of our recent ETA trips to the land, we brought residents fishing. It’s long been our people’s way to be self-sufficient, to rely on ourselves to provide food and Shelter to our family. We tapped into these proud traditional ways on our Waseskun fishing trips.

Plusieurs résidents ont eu la chance de lancer leur ligne et d’essayer d’attraper de la nourriture. En toute honnêteté, plusieurs avaient perdu le tour car, à la fin de la journée, nous n’avions aucun poisson à montrer. Meilleure chance la prochaine fois!   Many residents got the chance to cast and try to catch some food to eat. In all honesty, many were out of practice, because at the end of day we had no fish to show for our efforts. Better luck next time!

PROGRAMME DE LA TERRELAND PROGRAM

(Sortie à Ste-Béatrix)(Outing to Ste-Béatrix)

Trois de nos résidents ont participé dans une sortie sur la Terre à Ste-Béatrix, en préparation de notre jeûne annuel qui est planifié pour le mois d’octobre.Three of our residents participated in an outing to the Land in Ste-Béatrix in preparation for the upcoming annual Fast which is scheduled to take place in October.

La plupart des heures ont servi à faire du repérage et nettoyer le site. Il y a beaucoup de travail à faire afin de revisiter et rafraîchir quelques-unes des structures. Most of the hours spent there were used to do ‘spotting’ and cleaning up the site. There is for sure, a lot of work to be done in revisiting and refreshing some of the structures.

C’est un beau coin où monter des tentes et les participants aux jeûnes ont très hâte d’y retourner pour continuer la préparation et aussi pour y jeûner.    It is a beautiful area for the Fasters to put up their tents and, they are very much looking forward to the future outings and to the Fast itself.

ENTREVUE AVEC UN RÉSIDENT

(Mats G.)

Mats est un Algonquin de Kitcisakik. Il est arrivé en à Waseskun en octobre 2017 et, il nous quittera bientôt. C’est la deuxième fois que Mats vient à Waseskun. Il a travaillé très fort cette fois-ci, principalement sur la compréhension de ses émotions et, tout particulièrement sur la gestion de sa colère. Il a changé beaucoup, spécialement son attitude. Lors de son premier séjour, il ne parlait pratiquement pas et maintenant, il partage ouvertement dans les Cercles et participe activement dans plusieurs activités.

Mats ressentait beaucoup de colère envers le monde, mais lorsqu’il est entré dans la tente de sudation pour la première fois avec l’Aîné Bill Constant qui était en visite l’an dernier, il a crié continuellement pendant une demi-heure sans arrêt. Plus tard dans la soirée, il n’avait plus de voix et c’était la même chose le lendemain matin. Mats a participé dans une autre cérémonie récemment avec notre Aîné Dennis- la Cérémonie de l’Ours. 

Mats a entamé une réflexion personnelle profonde sur la signification de tout ceci. Il s’est mis à penser ‘c’est vrai, c’est vrai, j’ai changé.’ Il a changé sa façon de penser. Par bout, il trouve cela difficile. Il a appris plusieurs nouvelles choses, comment gérer sa colère, il parle davantage de comment il se sent et il partage beaucoup plus avec son Aidant sur plusieurs sujets. Auparavant, lorsqu’il parlait, il parlait avec colère. Maintenant il parle plus calmement. 

Après la tente de sudation avec Bill Constant, la voix de Mats s’est adoucie. Il s’est retrouvé à chercher quelque chose…quelque chose manquait. Il a finalement réalisé que c’était la colère qui manquait, elle l’avait quitté. 

Auparavant, il était toujours en colère et les gens qui le voyait avaient peur parce qu’il dégageait une énergie très négative, beaucoup de colère et de haine pour le monde. Son père était pareil, mais lorsqu’il lui a raconté ses histoires des écoles résidentielles, Mats a compris pourquoi il était comme il était. Son père l’a maltraité lorsqu’il était jeune et il mettait toujours le blâme sur les Blancs pour tous leurs problèmes. Mats a appris que ce ne sont pas tous les Blancs qui sont comme ça; ils ne sont pas tous racistes. Tout le monde n’est pas pareil. 

Mats a été place dans un foyer nourricier lorsqu’il était jeune parce que ses parents buvaient et, parce que son père agissait violemment envers sa mère. Éventuellement, Mats a reproduit le même comportement que son père. Son père était violemment verbalement abusif avec lui et il a fait la même chose que son père. Aujourd’hui, il regrette profondément ceci. Il comprend pourquoi son ex partenaire l’a quitté. Il a été physiquement violent avec elle, mais il était aussi extrêmement verbalement violent. Il avait tendance à toujours l’abaisser. 

L’oncle de Mats lui disait qu’il était pareil comme son père. Ce même oncle l’a également abusé lorsqu’il était jeune. Il a eu beaucoup de difficulté à pardonner son oncle. Il a essayé, mais tout au fond de lui il ne pouvait pas lui pardonner. Son oncle lui avait dit que lui aussi avait été victime d’abus dans sa jeunesse. Aujourd’hui, Mats comprend que son oncle ne faisait que reproduire les mêmes choses qu’ils lui étaient arrivées, tout comme Mats qui a subi la même situation. Aujourd’hui, dans le cadre de sa guérison, Mats a pardonné à son oncle même s’il est décédé il y a 5 ans. 

Maintenant Mats sait qu’il est impossible qu’il reproduise à nouveaux les mêmes abus qu’il a fait dans le passé. Il comprend tellement mieux aujourd’hui. Lors de son premier séjour à Waseskun, il n’était pas prêt à partir. Il était tellement rempli de colère, mais malgré ceci il a réussi à rester sobre pendant 7 ans; aucune consommation de drogues ni alcool. Puis, il a vécu les décès de sa grand-mère et son oncle et, s’est séparé de sa partenaire, ce qui l’entraîna dans une profonde dépression. Il a recommencé à boire et, à prendre de la drogue, incluant des drogues dures. Il consommait jusqu’à ce qu’il soit engourdi complètement. 

Mats vivait tellement de colère envers le monde et il se sentait trahi. Il ne savait pas comment gérer sa colère. Il était incapable de s’exprimer, mais aujourd’hui il peut le faire. Il ne peut pas être le même homme qu’il était avant. Mats ressent encore un peu de colère aujourd’hui, mais c’est très loin d’être aussi intense que ce l’était auparavant. Si sa colère se mesurait comme un ‘10’ avant, aujourd’hui c’est à un ‘1’ ou ‘2’ tout dépendant de la journée. Parfois, lorsqu’il est seul dans sa chambre, Mats crie encore, ce qui l’aide à s’exprimer. Il crie parce que cela le faire sentir mieux dans son profond intérieur. C’est bon pour lui. 

Lorsqu’il relate sur le travail qu’il a fait à Waseskun, il sent qu’il a réussi sa guérison et, qu’il est un homme changé. Lorsqu’il quittera en septembre, il retournera chez lui dans sa communauté. Au départ, Mats croyait que personne ne voulait le revoir chez lui. Mais sa famille l’attend et ils sont prêts à l’aider avec sa réintégration. Ils lui ont exprimés qu’ils sont très attachés à lui. Ils lui ont manqué et ont hâte de le voir et de l’accueillir chez lui. Mats est également très excité de rentrer chez lui et d’être réuni avec ses êtres chers. Il ira également à la chasse et trappera le castor, ce qu’il adore faire. Ça fait longtemps…. 

S’il a besoin d’aide avec son abstinence, il pourra appeler des travailleurs de soutien dans sa communauté et demander de l’aide, ce qu’il était incapable de faire dans le passé. Il croyait qu’un homme n’a pas besoin de demander de l’aide et qu’un homme ne pleure jamais. Mats sait maintenant qu’un vrai homme sera capable de pleurer et demander de l’aide s’il en a besoin            

LA PASSION DES RÉSIDENTS

Par: Chad Diabo, Aidant

Chaque résident de Waseskun trouve quelque chose à faire avec leur temps de libre. Quelquesuns sculptent la pierre de savon, quelques-uns font de la pyrogravure ou bien commence àfaire de l’artisanat.Each resident at Waseskun finds something to do with their extra time. Some carve soapstone, some wood burn or start to make crafts.

De temps à autre, nous avons des résidents dont le travail supplémentaire dans un certain domaine dépasse toutes attentes de juste ‘passer le temps’. Dans le cas de ces résidents, ils développent une passion pour le travail qu’ils font. L’an dernier, le jardin fut le succès des efforts mis par nos anciens résidents Roger V. et Christopher R. Occasionally, we have residents whose extra work on a particular area goes above and beyond just passing time. In the case of these residents, they develop a passion for the work they do. Last year the garden was the success it was due to the efforts of Roger V. and Christopher R. 

Cet article a pour but de souligner les efforts de Jimmy C. La Maison Longue est devenue SA passion. Il a mis ses compétences et expériences en menuiserie à bon escient en remontant et finissant cette Maison. Il travailla d’arrache-pied et, à travers le rôle modèle qu’il projetait, il a inspiré d’autres résidents à s’impliquer. This article is meant to give respect to resident Jimmy C. The Longhouse lodge has become his passion. He’s put his skills and experience in carpentry to amazing use in remaking and finishing this lodge. He’s worked tirelessly and through role-modeling he has inspired other residents to get involved. 

Dans les photos vous pouvez voir la qualité du travail. Les Aînés ont dit aux autres résidents que lorsque l’on trouve sa passion (en travaillant sur quelque chose), que l’on y trouve aussi sa médecine. Lorsque ces résidents se retrouveront à l’extérieur des murs de Waseskun, ces médecines les aideront à les garder sobre et sur le bon chemin. In the pictures, see the quality of the work. The Elders have told other residents, when you find your passion (in working on something) you have found your medicine. Once outside, these medicines will help keep you sober and on the good path. 

Nous encourageons tous les résidents à trouver leur passion, leur médecine. Ce travail est bénéfique aux résidents autant qu’à Waseskun. Nous vous invitons à venir trouver la vôtre avec nous.      We encourage all residents to find their passion, their medicine. These works benefit both Waseskun and the residents. We welcome you to come find yours with us.      

Tabac Traditionnel

Oien’kwa’ón:we (mohawk), ou semah (anishnaabe),ou tabac (anglais), peu importe le nom que vousutilisez…..c’est une de nos plantes les plus sacrées.

Certains Aînés dissent que le tabac est utilisé pour connecter les mondes étant donné que les racines de la plante sont enracinées profondément dans la Terre, et que sa fumée s’élève très haut dans le ciel. Cette plante est très respectée et très honorée. 

Les cérémonies dans lesquelles nous nous servons du tabac invoque une relation avec les énergies de l’univers et, ultimement avec le Créateur. Cette année, la récolte de tabac que nous cultivons à Waseskun en est une des plus fortes croissances que nous avons vu à date. Les plans sont larges, en santé et forts. Cette médecine est spéciale, elle a été plantée par des résidents et, pour les résidents. Des hommes tout comme vous faisant quelque chose d’ultra positif pour leurs frères. Nous avons hâte de récolter cette médecine pour l’utiliser dans nos cérémonies du Calumet Sacré et, lors de feux sacrés pour la guérison des hommes qui sont ici maintenant et, pour ceux qui vont arriver à Waseskun. 

Un des résidents du centre qui a travaillé très fort sur le Jardin des Médecines et qui s’est occupé de plans de tabac, a eu ceci à dire en lien avec son expérience : 

La relation des gens avec le tabac est avec le Grand Esprit, et sa signification est pour les prières des gens. Cultiver les plans de tabac c’est leur donner de l’amour et affection et, en retour le plan de tabac donne des belles feuilles et des graines pour l’année qui suit. Les Aînés ont toujours du tabac sur eux pour les prières afin d’aider les autres. Notre médecine est très forte et peut-être vue dans la beauté des plans de tabac; la cultivation apporte une harmonie entre les humains et les plantes. C’est une relation entre humains, plantes et la Mère Terre, un rassemblement et une combinaison de prendre soin de quelque chose afin qu’en échange l’on prenne soin de vous.       

PENSÉES POSITIVES

Par : Frank M.

Je suis assis ici sur ma chaise, près de la fenêtre et je vois la soirée disparaître dans la noirceur. Je regarde le ciel. Je peux voir chaque étoile apparaître une à une. Oui, elles sont tellement paisibles.   

C’est le meilleur moment pour rassembler mes idées. Chaque étoile a une histoire à raconter.Je chercher quelque chose alors que je me tourne vers l’Est.  

M’arrêtant sur deux étoiles en particulier qui semblaient se faire des clins d’œil, ce serait tellement bien d’écouter et d’entendre ce qu’elles ont à dire.

Je sens un vrai Esprit autour de moi. Je sens le vent frais dans ma chambre alors que je contemple toujours le ciel. C’est tout comme si elles me regardaient. Je tombe dans un sommeil profond.

Mon Esprit quitte mon corps afin que je me joigne dans un Cercle avec les Aînés ou GrandMère.

De recevoir du cœur est un cadeau de Savoir, de Sagesse ou un Chant de Guérison. Esprit, nous avons reçu le cadeau, et permis au message de se rendre à vous dans un rêve.

La médecine forte est pour me garder sur mon chemin de guérison.

Nous avons besoin les uns les autres. Je ne peux pas y arriver seul.

Nous apprenons ensemble. Nous travaillons ensemble.

Les programmes sont faits pour ouvrir notre Esprit.

LA RENAISSANCE D’UN ÊTRE HUMAIN

Pierre R. a été admis au Centre de Guérison Waseskun en 2017 en provenance de l’établissement de Drummond. Il était incarcéré dans cet établissement depuis plus d’une quinzaine d’années. Par l’entremise d’un agent de programme et de l’Aînée de l’établissement, il a amorcé un processus d’ouverture à la vie.

Pierre est incarcéré depuis près de trois décennies. Dans les documents du SCC, il était écrit qu’il voulait mourir en prison. 

A son arrivée à Waseskun, il s’est progressivement adapté à son nouvel environnement et de manière positive. Par la suite, il a été question de son audience devant la CLCC. Le résident n’avait jamais rencontré la CLCC depuis le début de son second terme pénitentiaire au milieu des années 90’. 

Par l’entremise des programmes, il a acquis une meilleure confiance en soi et il a accepté de rencontrer la CLCC pour la première fois au mois de juillet 2018. Il s’est alors vu octroyer une sortie avec escorte. 

En août dernier, Pierre a bénéficié d’une sortie extérieure pour la première fois en 25 ans. La sortie était sur la terre à St-Béatrix afin d’aller chercher du bois et des grands-pères (roches) pour la tente de sudation. Sur la terre, il était entouré de la forêt. Il se sentait vraiment bien. Il a passé une partie du temps à tout simplement et constamment regarder aux alentours 

C’était bizarre après 25 ans de clôtures barbelés et caméras dans un environnement carcéral de se retrouver en sortie et de se sentir complètement déconnecté des institutions. Il n’y avait rien du tout qui l’enfermait. Juste la forêt. Il a été émerveillé de voir les couleurs. Il a vraiment aimé et apprécié sa sortie. Ce fut une très très belle journée et Pierre avait le sourire pendu aux lèvres lors de son retour au centre.      

‘DOUX JEUDIS’ – ST-ALPHONSE-RODRIGUEZ

Le 16 août dernier, trois de nos résidents et un Aidant ont participé en jouant du tambour et en chantant en tant que numéro d’ouverture pour Sakay Ottawa, un artiste Atikamewk de grande renommée, lors d’une performance publique dans notre municipalité. Ottawa était le premier numéro du dernier évènement des ‘Doux Jeudis, un évènement musical qui a lieu à tous les jeudis pendant l’été à Saint-Alphonse-Rodriguez. Ce numéro précédait la performance du chanteur québécois Dan Bigras.

La municipalité de Saint-Alphonse-Rodriguez avait envoyé une invitation à Waseskun, les invitant à présenter quelques chants traditionnels au tambour comme numéro d’ouverture pour Sakay Ottawa. Dès que le contact fut établi avec l’artiste, M. Ottawa a dès lors invité nos résidents à se joindre à lui sur la scène et à participer dans quelques-uns de ses succès. 

La foule était nombreuse (environ 1,000 personnes), la température était parfaite et nos résidents, quoique nerveux d’avoir à performer devant une foule si nombreuse, furent très honorés de pouvoir partager quelques-uns de leurs chants traditionnels avec tous ceux et celles présents(es). Ils furent davantage honorés de se joindre à M. Ottawa et ses musiciens pour deux de ses chansons traditionnelles 

Les yeux et les sourires de nos résidents en disaient long- la joie et la fierté était palpable. La médecine partagée et ressentie durant la soirée était très forte. Le public a vraiment aimé et apprécié ce qui a été offert en en jugeant de ses applaudissements enthousiastes et leurs cris d’encouragement. Ce fut une soirée que les résidents participants ne sont pas près d’oublier! 

Nous souhaitons profiter de l’opportunité pour remercier la Municipalité de Saint-AlphonseRodriguez pour l’invitation et, aussi Monsieur Sakay Ottawa pour sa générosité d’avoir permisà nos résidents de pouvoir partager la médecine de sa musique.     

UNE JOURNÉE AU POW WOW….

Par : Normand Guilbeault, Aidant

Une des activités extérieures les plus appréciées par les résidents de Waseskun est assurément le Pow Wow. Le terme pow-wow nous vient des mots indigènes Pau Wau ou Pauau. Le Powwow est l’occasion donnée de se rappeler nos coutumes ancestrales, de célébrer et préserver nos riches cultures.

«Jiingdamook» est le terme utilisé pour décrire les vibrations ressenties par la Mère-Terre durant les célébrations et créé par les pieds des danseurs et par les coups de tambours de nos chanteurs traditionnels. Nul besoin de vous rappeler à quel point ces célébrations ont un effet bénéfique sur nos résidents. Pour plusieurs d’entre eux, c’est même une première expérience! 

Les cérémonies d’ouverture (Grand Entry, Flags Song, Veterans Song), la puissance deschants, l’habilité des danseurs, la beauté des costumes (Regalia, jingle dress, fancy shawl),les kiosques (cuir, artisanat, cuisine traditionnelle) sont autant de raisons qui nous fontapprécier et chérir notre culture. Pour nos résidents, cette « reconnexion » à notre richeculture développe chez eux un sentiment de fierté et de bonheur évident sur leurs visagessouriants et épanouis!   

EXPÉRIENCE POSITIVE ET PUISSANTE AU POW WOW DE KANESATAKE

Par: Frank M.

Comme nous arrivions sur le site du Pow Wow, je suis sorti du véhicule et ai demandé d’utiliser les toilettes. Alors que je me dirigeais vers les toilettes chimiques bleues, une femme est passée à côté de moi. J’ai arrêté, elle arrêta et elle a rebroussé chemin et nous nous sommes regardés. Elle a commencé à parler de notre famille. Je lui ai demandé son nom et elle répondit ‘Sandra’. Sautant de joie, j’ai répondu ‘Je suis Frankie’. Oui, les émotions étaient fortes et les larmes de joie étaient au rendez-vous. Alors j’ai interpellé les deux Aidants de Waseskun et leur ai présenté ma sœur. Ma soeur a alors appelé son mari afin que je le rencontre. Nous avons commencé à parler et c’était super! Nous sommes rentrés dans le Pow Wow et elle m’a présenté à mon premier cousin, John C. et autres membres de la famille. Les deux Aidants prirent des photos de ma soeur et moi et, quelques photos de famille aussi. Plus tard, ils prirent des photos alors que je dansais.

Oui, ceci était ma première fois depuis 40 ans. Quelle très belle journée! C’était la première fois que je rencontrais ma sœur. 

Ma venue à Waseskun, me donnant l’opportunité de retrouver ma vie, m’a appris beaucoup sur moi-même à travers les programmes. J’ai aussi appris, petit à petit, à m’ouvrir sur mes problématiques. Je grandis de plus en plus et je prends responsabilité pour mes actions. Cela a été très difficile de dire aurevoir à ma sœur. Les émotions étaient fortes. 

Lorsque nous sommes revenus à Waseskun, la première chose que j’ai fait fut de courir versles cabines téléphoniques. J’ai appelé à la maison, mais ma sœur l’avait déjà fait avant moi.Tout le monde était déjà au courant de notre réunion imprévue. Et mes émotions joyeusesétaient encore présentes. Quelle expérience!     

RECRUTEMENT ET VISITES DE PRISONS

Par: Brian Sarwer-Foner, Agent de Liaison

Waseskun fait régulièrement des visites de prisons dans les régions du Québec, de l’Ontario et des Maritimes, afin de présenter notre Centre de Guérison aux détenus de même qu’au personnel du SCC. Durant ces présentations, nous expliquons ce que Waseskun a à offrir, les opportunités que nous fournissons à ceux qui désirent transférer ou venir vers notre centre en libération, les détails de notre processus d’acceptation, notre programme de guérison holistique Waseya et, comment les médecines travaillent et comment elles peuvent aider quelqu’un sur leur chemin de guérison.

Nous avons visité les Centres d’Interventions Autochtones à l’établissement Archambault au Québec et, à l’établissement Joyceville en Ontario et, nous avons hâte d’aller les visiter plus souvent et de travailler de plus près avec les équipes des deux endroits afin de faciliter le flux de bons et d’intéressants candidats vers notre centre, incluant la possibilité de placements institutionnels vers nous lorsque les hommes sont évalués comme étant en sécurité minimum. 

Au début de l’automne nous visiterons la région de l’Atlantique, incluant le Centre d’Intervention Autochtone à l’établissement Springhill et, nous avons très hâte d’avoir l’opportunité de rencontrer et de faire notre présentation aux détenus et au personnel dans les Maritimes.    

À bientôt!

If you are interested in receiving our newsletter or in collaborating please contact us. If you wish to submit articles, stories, photos or other information, we will do our best to include your contributions in a future publication.
TheWaseskunCircle
1 Waseskun street
PO Box 1159
Saint-Alphonse-Rodriguez (Qc), J0K 1W0
Tél. : 450 883-2034 Fax : 450 883-3631
www.waseskun.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *